Abrogation de la journée de carence en cas de congé de maladie ordinaire

L’article 126-I de la loi de finances pour 2014 a abrogé au 1er janvier 2014 le dispositif de journée de carence qui avait été instauré par l’article 105 de la loi de finances pour 2012. En conséquence, les agents publics placés en congé de maladie ordinaire à compter du 1er janvier 2014 perçoivent à nouveau leur rémunération au titre du premier jour de ce congé. Continuer la lecture

Mutations inter second degré

Le BO N 4 du 7 novembre,  précise les modalités  principales  pour les  mutations inter académiques qui sont à caractère national contrairement aux mutations intra académiques  qui peuvent avoir des critères académiques.

– Ouverture du serveur du 14 novembre à  midi au 3 décembre à midi. Les demandes de première affectation, de mutation et de réintégration devront, sous peine de nullité, être formulées par l’outil de gestion Internet dénommé « I-Prof » rubrique « Les services/SIAM » ou, à titre exceptionnel, au moyen des imprimés téléchargeables à l’adresse suivante : www.education.gouv.fr/iprof-siam Continuer la lecture

Nouvelle grille indiciaire des fonctionnaires de l’Etat (catégorie C)

Indice brut de rémunération du dernier échelon de l’échelle 6 de rémunération. Entrée en vigueur : le présent décret entre en vigueur le premier jour du mois qui suit sa date de publication (non encore fixé). Le présent décret a pour objet de fixer la rémunération indiciaire du huitième échelon de l’échelle 6 de rémunération de la catégorie C des fonctionnaires de l’Etat (indice brut : 499). Continuer la lecture

Instauration d’un congé de solidarité familiale CSF…

… et d’une allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie

Deux décrets 2013-67 et 2013-68 du 18 janvier 2013 relatifs au CSF pour les fonctionnaires et agents non titulaires, ont été publiés au journal officiel du 20 janvier 2013.

Les décrets prévoient les conditions d’attributions du CSF (six mois maximum en période continue, périodes fractionnées de sept jours ou temps partiel) et les modalités de versement d’une allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie (53,17 Euros pour vingt et un jour maxi).

S’agissant d’une mesure sociale, rare en ces temps de rigueur, elle doit pouvoir bénéficier à tous les agents concernés et volontaires.

Renseignements ici !