Demande d’audience sur la problématique des directeurs d’école au Ministre

Monsieur V. PEILLON, Ministre
Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative
110 rue de Grenelle
75357 Paris SP 07.
Objet : demande d’audience sur la problématique des directeurs d’école .
Pantin, le 30 septembre 2013.

Monsieur le Ministre,

Notre syndicat, fidèle à ses valeurs, surpris des méthodes employées par votre administration à l’encontre d’un collègue du 1er degré dans le Vaucluse, demande l’ouverture immédiate d’un véritable dialogue entre les protagonistes de cette affaire.
Continuer la lecture

Arrêtons l’hypocrisie ! Les directeurs d’école veulent un statut !

Mais quelle mouche pique actuellement  certains syndicats enseignants dits majoritaires ? Pourquoi, tout à coup, ce vif intérêt concernant la fonction de directeur d’école ? Pourquoi défendre aujourd’hui les directeurs d’école, sachant que pas un seul de ces dits syndicats majoritaires n’a demandé depuis la création des missions de 1989 la révision de cet unique texte ?

Le constat est catastrophique pour la fonction depuis plus de 10 ans et rien ne change.

Serait-ce parce que les directeurs d’école osent aller à l’encontre de leurs représentants et exprimer leur grogne, leur impossibilité d’effectuer leur travail ? Continuer la lecture

Interrogé par la CFTC Education sur l’ouverture des discussions sur les directeurs le ministre répond à son président

Monsieur le Président,
Vous avez appelé l’attention de Monsieur Vincent PEILLON, ministre de l’éducation nationale, sur la situation et les conditions de travail des directeurs d’école.

Sensible à cette question, le ministre m’a demandé de vous répondre.
Continuer la lecture

La circulaire de la prochaine rentrée est parue

Elle reprend sur 17 pages, tous les points du chantier de « la refondation de l’Ecole » en se focalisant, comme dans les circulaires des années précédentes, sur le suivi individualisé de chaque élève pour améliorer leurs chances de réussite et en insistant, cette année, un peu plus sur une aide en direction des plus faibles, les « décrocheurs » ou ceux qui souffrent d’un handicap ou de difficultés sociales, ce que la CFTC Education nationale ne peut qu’approuver. Continuer la lecture